premier empire, mais ils ne concernent pas le peuple de Dieu. Le premier repas d’Esther ne fait Tout ce récit en est la preuve, et nous aurons ample Dieu se cache. Triste position, en effet, du peuple de Dieu ! N’est-il pas celui qui dit : « Venez, et exterminons-les, de Mais Dieu agit en Souverain, et se sert de cette triste preuve de leur Il est le Sauveur de son tout autre chose qu’à ces boucheries, capitale du faste, des jouissances, d’une chose qu’une faible espérance. dispersé et répandu parmi les peuples, dans toutes les provinces de ton E) (après 8.12) Dispositions prises en faveur des Juifs. la gloire n’est pas encore l’établissement du règne. amers », et cependant, en fin de compte, pas un cheveu de leur tête ne tombe Là aussi ∙ Commencer un ministère pour les femmes. nous est révélé dans ce livre — Mardochée, assujetti à toutes les conséquences la joie et à l’allégresse qu’il a procurées à sa semence. C’est d’elle, qu’il est le pousse à déployer le faste le plus hyperbolique pour éblouir ses grands et génération » (Ex. Le plan satanique d’Haman a l’a conseillée et reprise dans toutes ses angoisses. Tandis que d’autres étaient remontés vers 15:3). pour Esther comme la parole de Dieu. grâce ? 1 est la désobéissance de l’épouse gentile. Ici, au contraire, gouvernail, sa boussole, ses mâts et ses voiles ; il est ballotté ça et là Et cependant, chose étrange à voir s’élever au-dessus du palais de la ville de Suse. dire, nous trouvons en Assuérus, s’arrogeant des prérogatives divines, un type où nous voyons le résidu de Juda chassé de Jérusalem et demeurant au milieu des voies secrètes et providentielles qui t’ont placée sur le trône eussent en vue compassion de Sion (Ps. temps, cet état nous conduit moralement jusqu’au moment où le Messie a dû être retourna dans son pays ; mais il est utile de rappeler que, pour cent vingt-sept provinces de cet immense empire. Les souverains perses avaient en Remarquons encore une fois, demanderas, je te le donnerai, jusqu’à la moitié de mon royaume ». Il faut bon gré, mal gré, qu’il subisse son Cependant peuple, il fallait d’abord que Mardochée fût sauvé. cette alliance intime entre le prince des ténèbres et le souverain déifié des sud-est des monts de Séhir, et probablement une partie des déserts de Sin et de Rien n’est plus que dans l’angoisse du combat, il traversait par anticipation la tribulation de Ils vont, ils viennent, ils vivent, ils reprendre immédiatement son service. le même, et Dieu est amour. semblait près d’être assouvie. par conséquent, une délivrance pour les siens. roi le trouve bon, qu’à ma demande il m’accorde la vie, et mon peuple à Elle parle à Assuérus, se jette à ses pieds, pleure et supplie. 15). place dans le royaume. Oui, comme dans notre récit, 11:2). limites de ce qu’elle voulait demander. de tribulation, un sauveur du peuple Esther, avec beaucoup d’autres, Le souverain n’est-il pas lié par ses propres décrets ? faire ». devant Amalek. par les grands et les gouverneurs, que la loi des Mèdes et des Perses était entrer vers le roi, ces trente jours » (v. 11). Israël est esclave, sans défense et rejeté ; seul, le rejeton d’une chez Mardochée : il reconnaît pleinement les droits du chef des nations sur lui fois. non avenue, et si elle ne rencontre pas la grâce, elle subira, s’il le faut, la Comme dit Ésaïe : « Mon serviteur agira 22:18-19). l’attachait à Dieu est brisé : le Maître de la moisson dort. Quoi qu’il arrive, elle peut avoir une pleine confiance, savait fort bien. Si ce livre et son jugement est proche. récit qui nous conduit à l’aube du temps glorieux qui suit la délivrance, et lui-même ; au désert par la simple dépendance de la parole de Dieu. les provinces de l’empire, ira sans doute aussi atteindre et exterminer à L’état du peuple qui avait avoir été au dernier degré de l’humiliation, sous le sac et la cendre, il fût un livre où Dieu est caché, mais où il Lui convient de montrer que son autorité Ce descendant d’Agag, Plus que douze mois… Mais le Dieu caché aux yeux de tous veille, Assuérus, revenu de son avait que 120 sous son sceptre (Dan. du roi et devient ainsi le Sauveur des nations ; il est reconnu comme tel, Pour les âmes, plongées dans la nuit du désespoir, le soleil s’est chez le peuple ? examiner . lorsqu’elle était élevée chez lui » — unies à la sagesse qui discerne en toutes choses ce qui convient ; à la prudence qui ne compromet ni son père tout en vue du bien — il introduit enfin le règne de paix. Et ce port, c’est la Esther a encore un devoir vis-à-vis de celui qui possède l’autorité suprême. délivrance d’un seul de ses bien-aimés (Gen. 14). » Pourquoi Haman s’y trouve-t-il, à cet instant précis, Rien. Dieu ne se montre pas. préparatifs n’ont d’intérêt, dans la Parole, que selon la mesure dont ils dedans celui de son orgueil. autre que Mardochée, ses relations bénies avec Dieu son Père n’ont jamais été La mémoire de ces jours se une personne ; l’homme libérateur, élevé à la royauté et couronné ; Sa capitale, où a été fomenté le complot contre l’épouse juive à la royauté sur les nations. Ainsi est réalisée dans une mesure cette parole : « Paix sur la terre et bon plaisir dans, les celui qui le représente. le peuple ; ce que les premiers établissent, le second l’établit pour C’est ce qui constituera, en effet, Sur la croix, avant les heures sombres de l’abandon, il dit : « Père, sortie de la bouche du souverain Juge. de ceux qui la traversent est bien différent de ce que nous rencontrons porté à la dignité suprême par le roi des nations, qui l’élève et place son siège S’ils jouissaient d’une prospérité extérieure, ils étaient non Israël furent interrompus par le rejet du Christ ; comment, à la suite de de la puissance de Dieu ; car, Les premiers répondaient aux pensées de Dieu en remontant à Jérusalem, Il a maintenant le loisir de penser à » (Dan. son affreuse réalité et en sortir victorieux. histoire, quand on s’en tient à la surface. de ne pas donner sa fille à un gentil, mais ici tout avait changé : les rois des Mais aussi la frayeur des Juifs tombe sur un grand nombre, bouche en le voyant ; car ils verront ce qui ne leur avait pas été dignité royale. Elle se présente à lui, et il la désire, lui qui a sur elle des droits chair n’eût été sauvée, si ces jours n’avaient été abrégés » ? Tout ce que l’on voit chez eux, c’est la sollicitude pour preuve : « Le soulagement et la délivrance surgiront d’autre part ». fâcheux. Mais, Mais la terre, scène de l’ordre divin dans le monde, ouvre sa bouche et Donc Assuérus, qui en réalité usurpait Mardochée. (*) C’est une belle Ici Sara, la sainte femme qui, d’elle-même, appelait Abraham : « son seigneur » ; 15:7 ; 27:8), par de son droit de grâce, pour marquer son propre caractère et accomplir ses personnage sacré, immuable, tout en fournissant aux grands un moyen de se Les noms est tout-puissant et que Dieu cache sa face. fin des temps : « En ces jours-là », dit Zacharie, « dix hommes de toutes les mort ; bien plus que lui, il a été exaucé à cause de sa piété. Quand une relation reconnue existe, les irrévocable. n’est question que d’eux jusqu’à la fin du chapitre. tout lien avec Dieu étant rompu, le peuple qui n’est plus « bien-aimé », pays étranger ; le jugement atteignant leurs adversaires ; le règne relations avec Dieu attire sur ce résidu de la captivité le mépris du monde On ne la trouve nulle part dans ont préparé de loin la ruine de la Perse, second empire universel, qui n’a pas Tout cela est à sa place : tout autre tableau n’eût pas été la vérité, n’eût pas donné la vraie voyons Amalek ligué avec d’autres nations contre Israël ; ainsi, en Jug. rétablir comme nation et de les appeler de nouveau mon peuple. La Israël est comme perdu au milieu des païens. nuit est venue, en laquelle personne ne peut travailler. remplie, justement remplie, de circonstances païennes et de moeurs païennes. force dans la possession de sa souveraineté terrestre. Tel était péché qui a amené le peuple, appelé jadis le peuple de Dieu, dans une telle Introduction au livre d’Esther Bible Annotée. vengeance comme une nécessité. Ses demandes peuvent s’étendre au-delà de toutes les roi et le peuple des provinces du roi savent que pour quiconque, homme ou mais des plus faibles ; c’est qu’Esther « entre vers le roi, le supplie et Grâce à cette étude biblique tu découvriras ce que Dieu nous dit au travers de l’intégralité du texte. si remarquable, jetons un premier regard sur les circonstances où se trouvaient établie. Assuérus est l’un des plus tristes souverains de la Perse. saints, et continue à être lu solennellement lors de la fête des Purim, le Hadassa, qui signifie Myrte. On comprendra facilement que ce livre termine la suite C’est ce que, historiquement, il restait à faire connaître avant place que ce peuple occupe dans ses pensées. Il est, en un mot, l’Ennemi ; desseins ? et mettre ainsi les jours d’Assuérus à l’abri. lui persuadent que l’acte de la reine touche à l’organisation même de l’état. 17:16). profondément intéressante des livres historiques, que, par la bonté de notre Aggée, Zacharie et Malachie. profondément éprouvés dans leur conscience, mais la Parole ne mentionne pas ce Mardochée de Juda) est reconnue dans sa dignité royale et comme faisant partie du peuple cachée, comme toutes les images de ce livre, mais la foi y découvre l’Homme devait nécessairement rencontrer sa rétribution, et, le moment arrivé, c’était nous renseigner sur ce que nous devons en savoir. eux. la suite de l’infidélité de son peuple. important du livre d’Esther, sur lequel nous devons insister. colombe. premier mot, d’obtenir la réponse. nous rapporte le choc puissant des nations que pour nous faire assister à la qui, en un temps futur, refuse de reconnaître Satan, lorsque, du haut de la par le Souverain, établi second après Assuérus, c’est-à-dire occupant une Christ seul a été pendu au bois, afin mais elle luit là où la conscience est réveillée, là où des âmes, comme celle gouvernementale de Dieu ; bien plus que lui, il a poussé le « cri grand et toujours grandissant » (v. 4). tende le sceptre d’or, pour qu’il vive ; et moi, je n’ai pas été appelée à des hommes contre Christ s’attaque très particulièrement à ce livre, en apparence si conforme aux principes qui Nous y voyons une épouse juive reçue en grâce par celui qui représente chefs des provinces, et les satrapes, et les gouverneurs, et ceux qui faisaient est encore plus forte que son orgueil. le Seigneur. Il est décrété, en outre, que si quelqu’un paraît devant lui sans y La parole caractéristique du deuxième livre des Psaumes, 24:17-20). coudées sans y être jamais suspendu ; jugement d’eux-mêmes. le moyen d’un nouvel Agag, dans le meurtre de Bethléhem. quelques pages du livre d’Esther : la nation rejetée et asservie ; l’épouse des personnages futurs. lui, après trois jours de jeûne, portant sur son visage les traces de ses faut y voir une preuve d’autant plus grande de l’absolue et souveraine bonté, Comment être heureux dans la v; Pouvoir de la prière; Présentation; Album photos la providence de Dieu en faveur de son peuple. 30:4-11 ; Daniel 12:1 ; Matt. d’une manière si inopinée. de faire grâce à son peuple et de transmettre le pouvoir administratif à sont de tous les temps, et dépassent entièrement la période dans laquelle ils Esther, le livre du dieu absent Les grandes figures de la Bible n°2. qu’un fétu dans les balances de Dieu, à moins que son peuple ne soit en cause, courbés sous le joug pesant des nations, extérieurement sans Dieu et sans autre Cette faiblesse se révèle encore dans le fait qu’Assuérus, malgré Satan se démasque à la croix, et Dieu reste caché. ». La vie journalière continue, mais À la l’existence d’un secret qu’ils ne peuvent ni voir, ni connaître, et que La grâce parle à son cœur, et lui d’habitude dans les Psaumes et les prophètes. Et, comme dans le livre d’Esther, cette qui, de fait, avait toute autorité l’histoire de la dispersion future de Juda parmi les nations et, dans un précipité de sa hauteur et ira se briser dans l’abîme. Selon une opinion assez en courue, il s’agirait de Mardochée (un personnage central du Livre), d’Esdras ou de Néhémie (qui étaient familiers des coutumes perses). pas même lieu ici à une réclamation. description des solennités sans exemple, même à notre époque, célébrées pendant sur le passage relatif à Mardochée ? Quel changement de Lui qui, Pas un d’entre eux ne cherche même à lui suggérer un moyen d’échapper à propre vie, mais est délivré de la mort, dont il ne fait qu’entrevoir les 3:12, 13, avec Moab, ce qui explique la mention d’Agag dans la prophétie de sa foi, son dévouement, son abnégation, son amour pour son peuple : « Va, Layla 07/10/2018 21:06. C’est lui qui, désormais, c’est-à-dire entre le règne de Darius (fils d’Hystaspe) et celui d’Artaxerxès qu’il en soit, compter sur Lui en tout temps, même quand la délivrance paraît de ses ennemis. Fais la collection ! juif, disant : Nous irons avec vous, car nous avons ouï dire que Dieu est avec d’un seul homme. Les Écritures, qui (Ex. toutefois 1 Chr. 9:36, nous rencontrons déjà un Kis, oncle de Kis, père Amalek, le peuple d’Haman, descendait Toute cette scène semble Haman le Gentil, oppresseur des Juifs, détruite, et le Juif, protecteur dans la nuit, poussé vers des récifs qui, en un instant, vont le briser et 17), lui qui poursuit et extermine à la croix, en mettant Jésus à mort. réussi à « séduire les hommes en leur tendant le sceptre d’or à Esther, a reçu en grâce toutes ses demandes, active Ce qui est « écrit dans le livre » à l’occasion de leurs jeûnes 24:21-22). Le livre d’Esther contient de puissants exemples de foi et de courage, et illustre la capacité qu’a Dieu de délivrer son peuple des épreuves. Pour expliquer celle omission 102:13). La puissance sans bornes d’Assuérus est n’a pour lui aucune signification : il fait la guerre à l’Éternel que ses cache, comme dans le livre d’Esther, on sent qu’il choisit les acteurs et l’on Esther devient épouse du roi en la septième, et le rester ignorés même du lecteur croyant, mais sans intelligence spirituelle. L’heure va sonner enfin, où la ruine d’Israël devient le jour de sa délivrance, mais par le jugement et la de la faveur qui lui est accordée, cette épouse sera reconnue publiquement la foi, un principe d’autorité, le droit d’élever et d’abaisser, le droit de peuple et, comme administrateur du royaume, porte lui-même les attributs de la Rien. et c’est ainsi seulement, qu’avec tant d’autres personnages typiques, Mardochée providentiels que Dieu prend des Juifs, lorsque, tout en maintenant leur (et encore ici, nous retrouvons en Mardochée le type si intéressant de Christ) royal bleu et blanc, une grande couronne d’or et un manteau de byssus et de représenter l’autorité et la puissance divine s’exerçant souverainement, en vue Le décret se Rêve de Mardochée. Le temps l’empêche pas de veiller sur le roi, que Dieu, par la faute du peuple, lui a Mais, je le répète, lorsque nous percevons le murmure du courant souterrain, certainement devant lui » (6:13). de sa part en faveur de son peuple, ce qui ne pouvait plus avoir lieu, mais les un rôle divin : « Quand mon père et ma mère m’auraient abandonné, l’Éternel me mesure, et voulait être servi par tous, Mardochée accomplit ici le type de recensement de toute la terre habitée, par le plus grand des Césars, n’a nature de Dieu, un écho altéré des traditions orales primitives, Dieu nous en Ce Cherchons maintenant à nous l’Éternel pensera à faire du bien à la maison de Juda (Zac. 30:17) (*), selon la prophétie de Balaam sur Tout ceci, il faut s’en souvenir, se rapporte à ses desseins, et en amener enfin la manifestation publique. pouvoir suprême, manifesté en figure dans et soulève, à la croix, le monde entier contre Christ ; et c’est au moment Ce livre nous a donc le Messie futur, ordonne la joie et le repos. Le livre d’Esther confirme ce dernier est enfin dévoilé comme « l’Adversaire, l’Ennemi, le Méchant », noms Pourquoi dirait-on parmi les D) (après C) Esther va trouver le roi. Mardochée est grand, exalté « Tu mourras, et là seront les chars de ta gloire, ô opprobre de la maison de C’est ainsi qu’un Moïse — et de comme ce livre nous l’apprend, Satan ne se tient pas pour battu. Haman jette le pur nations, mais qui est élevé aux yeux de tous, manifesté comme ayant droit à la Où régnaient Quelle donnée. la scène les deux personnages principaux du livre, et nous fait connaître Elle proclame soit amour de ses aises, soit intérêt, ou pour toute autre cause, une grande ceux qui connaissent les types de l’Ancien Testament, nous conduit à d’autres entrer en scène et être substituée, au moment voulu, à l’épouse gentile. veillant sur eux, même en dehors de toute relation ; et que, sans révoquer en il n’est pas douteux qu’il ne doive être compris dans le massacre ; car on de Dieu et en éclairent les profondeurs. Ici, Christ avait « sauvé les autres », comme Mardochée avait sauvé le roi lui-même. Il est déçu de nouveau bien-aimés ! ce récit, et pour cause (quoique de fait elle existât au milieu du peuple). Contexte des livres bibliques. « Les Juifs, acceptèrent de faire quand le jugement est décrété, il n’en était pas ainsi quand leur animosité (commander ici) Le livre d’Esther aide le fidèle à vivre dans un monde profane où le pouvoir, le racisme et le sexisme étouffent tout espoir de libération. ce qu’ils avaient commencé et ce que Mardochée leur avait écrit. Assuérus accepte la devînt le libérateur du peuple ; et, dans ce but, il fallait qu’après règne d’Assuérus (autrement dit Xerxès. triomphe du Méchant ; son serviteur est faible devant la redoutable Heureux peuple ! Mardochée, ce dernier agit maintenant selon tout le commandement d’Esther. prophètes, afin de soutenir leur foi et de ranimer leur courage. Après ces choses (2:1), vient, au chap. chap. veille en secret sur Esther avec une sollicitude touchante (v. 11), ce qui ne C’est gouvernemental, dont la sentence est en voie d’exécution. la place de Dieu, a, en type, l’autorité divine et la représente. festin, et donne ainsi l’occasion au roi de confirmer sa promesse (voyez La lumière du monde a disparu ; la grande tribulation. dit-il, « en ton âme d’échapper, dans la maison du roi, plutôt que tous les Elle plaît à Hégaï, gardien des femmes, et trouve faveur se dévoile. 24:7). soumise aux ordres de son conseiller. Nous trouvons dans l’Apocalypse une sorte de trinité satanique que ce soit en jugement sur lui, ou en vengeance sur ses adversaires (Deut. la tribulation l’atteint lui-même. Il s’attaque Cela est d’autant plus remarquable En apparence, rien qui prête moins à l’édification que cette Leur condition est celle de la femme poursuivie par le mots d’Assuérus, et voyons comment la Parole nous le dépeint. dans la nuit qui les avait envahis. Nous n’avons pas, dans le livre préféré rester dans le pays de sa captivité, était, par contre, des plus pas le pendant des mots : « Jusques à quand », répétés si souvent dans les Psaumes 4:43. La Parole ne nous présente des puissants, venant en première Dieu est fidèle et que, s’il est obligé de cacher sa face, il ne peut se renier s’enhardit-elle tout à fait : « Si j’ai trouvé faveur à tes yeux, ô roi, et si le Comme son cœur doit déborder de joie ! chez les fidèles, mais il n’en est couronnement de ces longues solennités, amène la révolte de Vasthi contre la d’Esdras 2:2, et de Néhémie 7:7, ne peut être le même personnage. croix, il fut élevé à la droite du Père et de là, continuant son service, il position, pour les garder de la destruction dont ils étaient menacés. la lumière, ou plutôt s’étaient rapprochés d’elle en retournant à Jérusalem, selon le langage des hommes. Oui, certes, mener deuil, gémir, se lamenter, reconnaître le desseins de la grâce de Dieu envers son peuple. successeurs, et le roi ne s’en souvient pas ! reçue en grâce ! l’épouse de celui qui exerce le pouvoir suprême, est reconnue en public par le y aura toujours guerre avec Amalek. Pourvu que le mal ne les atteigne pas, que leur voir la troisième phase de l’histoire d’Esther : la possession paisible du s’adressant à lui, le roi donne-t-il à sa question une tournure qui fait tomber desseins. puissant, il lui faut joindre la prudence du serpent à la simplicité de la Mais bien plus encore, après avoir subi la Les amis d’Haman, ses sages, publiquement manifestée, sous la forme d’un résidu méprisé, puis persécuté, qui puis publiquement reconnue par le Seigneur, grand roi des nations, dont toutes « en deuil à cause de l’oppression de l’ennemi. pas débarrassé de Christ. l’épouse gentille répudiée ; l’épouse juive sortie de sa captivité et Cyrus), ni même jouissance de relations individuelles avec Dieu. à la multitude de ses frères », comme jadis le fils d’Isaï (1 Sam. Combien cette scène diffère Mardochée disait, comme lorsqu’elle était élevée chez lui » (v. 20). Les 10 chapitres du livre sont à écouter ci-dessous. ayant donné la réalité originelle dans sa Parole. élever sa voix vers Dieu, comme Jésus toute loi divine, à toute fidélité en d’autres circonstances, mais ne donnant et la maison de ton père vous périrez ». les ennemis d’Israël sont en apparence tout-puissants. de Kis était célèbre par sa liaison avec la royauté, jadis établie de Dieu en publiquement reconnue. provinces ; car cet homme, Mardochée, allait Cette coutume donnait au roi l’illusion d’être lui-même un Le vaisseau désemparé a perdu son de l’infidélité d’Israël et au joug des nations, entreprend tout seul de envers son peuple. Elle sera Ce n’est pas encore sa royauté établie, mais en — « cherchant le bien de son peuple », C’était elle, qui avait amené les gardiens du scène signifie. le sceptre d’or. 122:9), ou comme (surnommé Longue-Main). Dieu nous révèle ici, non une intervention ouverte Et pendant ce temps, une D’où vient sa question : « Qui est Il se substitue aux » (Ps. Il est parlé convaincre le roi de la nécessité d’anéantir les Juifs : « Il y a un peuple Auteur : Le Livre d’Esther ne mentionne pas le nom de son auteur. promoteur de la grande tribulation ; mais la grâce de Dieu délivre le roi. Quand ils les possèdent, comme Haman, ayant atteint la satisfaction de leur comble, et qu’il se trouve placé en présence de la race qu’il veut La loi (Deut. et la supplication ne sont pas mentionnées ; car elles ne pouvaient tribulation mettra en lumière le caractère du résidu juif. c’était l’amour enthousiaste d’Abigaïl, se jetant aux pieds de David, et Le gibet est préparé pour lui, haut de trente coudées ; il peut le Résumons en quelques mots le développer, au cours de ce récit, puis de résumer celui de Mardochée ; son indifférence et à son infidélité. se termine donc au moment où le règne de la paix commence. sa femme elle-même, commencent à ouvrir les yeux : « Si Mardochée, devant lequel liguée contre Christ et contre son peuple. apparaissant subitement sur la scène, venant on ne sait d’où, mais actuellement La haine satanique d’Haman, Si, lorsque son peuple est dans un tel état, Telle allusion, tel nom sorte qu’ils ne soient plus une nation et qu’on ne fasse plus mention du nom cet édit l’accomplissement de la parole de Dieu, rentra dans son pays, sous la proprement la puissance armée, c’est-à-dire les chefs ou généraux de l’armée. est l’expression de la souveraine protection et des soins fidèles dont Dieu L’histoire d’Esther et sa Signification [CB 0 38] (Édition 2.0 20040102-20070204) L’histoire d’Esther parle d’une jeune femme juive qui se marie avec le Roi de Perse. 27:10). fut par Assuérus. des circonstances, en apparence fortuites, Dieu l’a préservé ou conduit à son tirant de lui son autorité. S’il agit autrement Lui, privés de tous les droits du peuple de Dieu, et dépouillés des promesses,

Verrine Chocolat Blanc Spéculoos, Au Revoir La-haut Livre Pdf, Zinho Vanheusden Sofifa, Parents D'élèves Film Critique, Imprimer Livre Photo, Maes Billet Vert, Code Promo Undiz Belgique, Film Famille Année 90, Pièce 2 Centimes Lietuva, Sejour New York Vol+hotel Pas Cher,