COMITE D’INTERET LOCAL

                                 « LES COLLINES DU PARADIS »

 

                                             __________________

 

                        ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE

 

                             29 janvier 2014       Ecole Paul Long  

                                             ___________________

 

En présence de  plus de 50 personnes résidentes du quartier, de Mr Fallot, adjoint, représentant le maire  qui était retenu par une réunion d’organisation de l’aide aux sinistrés des inondations, et de Mme Colette Richard, présidente du groupement des CIL.

 

Rapport moral.

Le quorum étant atteint le président ouvre la séance à 18h30, en présentant son rapport moral dans lequel il rappelle les buts de l’association :

Assurer une fructueuse concertation avec la municipalité, être le porte-parole des habitants  auprès des collectivités publiques, et surtout favoriser les liens amicaux et de solidarité entre les résidents.

C’est ce dernier point qui a amené le Conseil d’Administration du CIL à  proposer aux habitants d’adhérer au dispositif « voisins vigilants » qui a été longuement exposé à la réunion du 6 novembre 2013, et qui fera l’objet d’un vote en fin de séance.

Le président passe ensuite la parole au secrétaire pour un rapport d’activité pour l’année 2013.

Le rapport moral est approuvé à l’unanimité.

 

Rapport d’activité.

Le secrétaire rappelle les conclusions de l’Assemblée Générale du 30 janvier 2013, l’élection de Pierre Brauge comme nouveau membre du CA et la réélection du bureau sortant avec :

Léon-Gérard Heusele, président

Sylvie Morand, vice-présidente

Louis Lapierre, secrétaire,

Daniel Cousin, trésorier.

A noter la mise en place par P.Brauge du site internet du CIL qui est très apprécié et où on peut trouver toutes les informations, photos anciennes et comptes-rendus divers concernant le quartier.

Puis sont évoquées les nombreuses réunions de concertation avec les principaux adjoints municipaux et avec le référent des CIL à la mairie.

Le CIL était représenté à la commission extra-municipale de l’environnement où était présenté le projet de charte sur la téléphonie mobile entre la commune et les 4 opérateurs nationaux.
Nous participons également activement aux réunions du groupement des CIL, et comme chaque année avec notre panneau, aux journées des associations début septembre.

Un bilan a été fait de la fête organisée le 12 mai, avec un pique-nique et une tombola surprise  toujours sympathiques, un troc des boutures qui a eu beaucoup de succès et une déception avec le vide-grenier qui exige des contraintes de logistique et administratives peu compatibles avec les moyens du CIL.

Enfin la réunion du 6 novembre sur la sécurité et l’information sur le dispositif « voisins vigilants » a été suivie par une assistance nombreuse et intéressée.

Le rapport d’activité est approuvé à l’unanimité.

 

Rapport financier.

Présenté par le trésorier Daniel Cousin et contresigné par Stéphane Mucetto faisant office de commissaire aux comptes, il donne le bilan suivant :

Solde du Compte courant :    79,06 €

Solde du Compte sur livret :  2023,35 €

 

Le rapport financier est approuvé à l’unanimité.

 

Elections au Conseil d’Administration.

Les 3 membres sortant étaient : L.G. Heusele, D. Blanc et S. Mucetto.

Les deux premiers se représentent mais S. Mucetto préfère se retirer, trop pris par  ses activités.

Un appel à candidature est alors lancé et Mme Ange Lhoste-Drouineau se présente.

Les 3 candidats sont élus à l’unanimité.

 

Dispositif « voisins vigilants ».

Pour compléter les informations données le 6 novembre, en particulier par les représentants du CIL Godillot, il est précisé que le protocole « voisins vigilants » est une convention signée par le Maire, le Préfet et la Direction de la Sécurité Publique qui après enquête accorde « l’éligibilité » du quartier pour un tel dispositif. Le CIL n’est pas signataire en tant que tel, et c’est pourquoi le vote sera ouvert à tous les habitants qu’ils soient, ou non, adhérents de l’association.

Pour information la procédure a duré plus d’un an pour le CIL Godillot qui vient de voir  ses 11 panneaux mis en place par la municipalité.

Par ailleurs ce dispositif ne nous amènera aucune contrainte, financière ou administrative, son but est de confirmer et renforcer la cohésion et la solidarité entre voisins qui, bien sûr, existe déjà.

Enfin, un des arguments forts est de constater une baisse très sensible des cambriolages dans les quartiers qui ont adopté ce système.

Une personne de l’assistance reproche alors à ce dispositif  l’installation de panneaux qu’elle juge inesthétiques. Il lui est répondu que le dommage est minime, le nombre des panneaux étant d’une dizaine au maximum et de taille plutôt réduite (30 à 40 cm).

Le vote sur la question  de la candidature du quartier Paradis au dispositif « voisins vigilants » est organisé à mains levées et donne le résultat suivant :

Contre : 0 ; Abstentions : 9 ; Pour : 43.

La candidature est adoptée et sera transmise aux autorités compétentes.

 

Dossiers et projets en cours.

 

1- Pylône Bénézit.

Le matin même du 29/1 un violent foudroiement s’est abattu sur le pylône secouant le quartier, heureusement sans graves conséquences, mais confirmant le bien fondé de notre demande de démontage.

Devant le blocage du SDIS qui refuse tout démontage au nom de la sécurité de la population, le Dr Roux, membre actif du CIL et conseiller général, conseille d’adresser une lettre au Président du Conseil Général du Var, autorité de tutelle du SDIS, lettre qu’il se charge lui-même de transmettre.

 

 

 

 2- Escalier Renoir/Matisse

Le témoignage de Mr Daniel, un des 4 riverains de l’escalier, qui entretient et utilise la partie basse de l’escalier pour accéder à sa maison a été édifiant. Il a insisté sur le fait que par temps de forte pluie c’est une vraie cascade qu’il est obligé d’emprunter.

L’eau qui ruisselle en torrent dans l’escalier vient en grande partie de la rue Renoir, voie publique, et le fait que sa chaussée ait été refaite récemment semble avoir amplifié le phénomène.

Il apparaît aussi que juridiquement, l’Association Syndicale du Groupe d’Habitations les Amandiers, dernier propriétaire connu de l’escalier, pourrait être considérée comme dissoute.

Elle n’a eu, en effet, aucune activité connue depuis plus de 20 ans, et cela pourrait ouvrir la possibilité de classement comme « bien sans maître »  et l’acquisition ensuite de cet espace par la commune.

Mr Fallot s’est engagé à organiser une réunion entre le maire, les services juridiques de la mairie, et les propriétaires concernés afin de trouver une solution à ce problème.

 

3- Circulation-Stationnement.

Nous attendons une décision pour la création de nouveaux points de stationnement près du terrain de boules.

Des adhérents présents ont aussi demandé une dérogation au POS (le PLU n’étant pas encore en vigueur) pour construire des garages en limite de chaussée.

D’autres demandent la possibilité d’afficher un panneau « réservé aux résidents » sur les emplacements autorisés pour éviter les voitures ventouses.

Une demande concerne le virage  dangereux en face du 57 de l’avenue Paul Long, qui est à double sens, et qui nécessite un réaménagement à cet endroit.

 

4- Signalisation.

Un panneau avec plan des rues et signalisation du Château et de la villa Noailles à l’entrée du quartier est en cours de réalisation.

 

5-  Local EDF- Quartier fleuri

Le CIL demande la réhabilitation du transformateur depuis  au moins 18 ans.

Mr Fallot a promis d’intervenir auprès de services municipaux qui ont déjà opéré ce genre de réfection sur un local EDF au port.

Notre projet « quartier fleuri » déposé auprès de Mme Beluhet semble en bonne voie de réalisation pour donner à notre quartier un visage encore plus souriant.