Charte du Parc National de Port-Cros

 

 

Cliquez pour acceder au projet

 

Le 29 août dernier un représentant du CIL a assisté à une présentation du projet de charte du  Parc national de Port-Cros prévu par la loi de 2006.

 

En application de cette loi, le décret du 6 mai 2012 réforme profondément le parc naturel existant qui a désormais une nouvelle configuration.

 

Il comporte aujourd’hui :

- deux cœurs marins très protégés constitués de l’île de Port-Cros et des espaces naturels de Porquerolles ainsi que leur frange maritime de 600 mètres,

- une aire potentielle d’adhésion, espace de projet de développement durable à élaborer avec les 11 communes qui le composent,

- une aire maritime adjacente qui couvre l’espace marin au droit de ces 11 communes et étendue jusqu’à 3 milles marins au sud des îles.

 

La rédaction de cette charte avait été confiée au Conseil économique social et culturel (CESC) du parc qui compte 64 membres reflétant les particularités du littoral et des îles et tendant à équilibrer les différents secteurs d’activités économiques et sociales.

 

Cette présentation nous a été faite par le président du CESC, Maxime Prodromidès, et par un des deux vice-présidents, Georges Prudhomme.

La charte du parc national doit nous engager sur la voie d’un développement local plus respectueux des équilibres propres au développement durable, pour une durée de 15 ans.

 

Ce projet s’applique de manière différenciée sur les 2 espaces définis ainsi :

1 – Le cœur marin composé de Port-Cros, des espaces naturels de Porquerolles et d’une bande maritime de 600 mètres autour des îles, qui constituent une zone de protection intégrale.

2 – Une aire d’adhésion composée des territoires des communes et des espaces marins correspondants.

Les 11 communes de cette aire d’adhésion, susceptibles d’adhérer à la charte, sont les villes côtières allant de La Garde à l’ouest jusqu’à Ramatuelle à l’est.

 

Le conseil municipal de la ville d’Hyères en date du 12 septembre 2014 a adopté le projet de charte à l’unanimité, fait assez rare pour être signalé.
Mais le difficile équilibre à trouver entre la protection des espaces naturels et le développement des zones urbanisées fait que certains maires hésitent encore à adhérer à cette charte.

 

Les promoteurs du projet, avec à leur tête la nouvelle présidente du Parc Isabelle Montfort, espèrent cependant convaincre dans les mois qui viennent les maires réticents, en particulier ceux de La Londe et du Lavandou.

 

Les délais sont brefs désormais : la version définitive de la Charte doit sortir début d’année 2015 après l’enquête publique, puis soumise au Conseil d’Etat.

L’objectif est d’obtenir le décret d’approbation de la Charte pour mai-juin 2015.

 

Le CESC a édité une brochure, très bien faite, intitulée « L’essentiel de la Charte » que l’on peut se procurer à la Mairie ou consulter sur le site du Parc :

www.portcrosparcnaturel.fr